Soirée de remise des prix Bel Ami 2012

Publié le par Prix BEL AMI

Dans la grande pièce illuminée du BEL AMI CAFE, une foule brillante et nombreuse se presse. Le champagne est déjà dans toutes les coupes grâce à l'hôtel qui a fait les choses en grand. Les flash crépitent de tous côtés. Les présidents d'honneur, Josée Dayan et Bruno Gaccio sont assaillis, Virginie Despentes arrive, grande et souriante, Héloïse d'Ormesson et Gilles Cohen-Solal sont avec Emilie de Turckheim. Elisabeth Reynaud accueille tout le monde, remercie madame Nicole Lattès de sa présence, puis elle monte sur le podium et prend le micro:

Six j'ai voulu créer ce prix, il y a six ans, c'est que parfois il arrive que les femmes soient des reines, des étoiles, des héroïnes, ou même des déesses. Les autres aussi. Simplement elles ne s'en souviennent pas. Ou la vie leur a fait oublier. Ce soir nous avons celles qui ont su être ces reines, ces étoiles. Elles vont être là, sous vos yeux, en chair et en os.
L'an dernier, déjà, dans le film "Women are heroes", qui a reçu le Prix Bel Ami du Scénario 2011, on a vu des femmes, entre rire et larmes, brandir la Vie, du fin fond des favelas de Buenos Aires, ou dans les bidonvilles de Calcutta, le visage marqué par la joie ou creusé par le chagrin. Mais toutes ivres de Vie et de courage.
Cette année nos étoiles lauréates vont être révélées dans quelques instants. Mais encore quelques mots sur celles qui nous ont quittés et que l'on a fêtées récemment. Je pense à Marguerite Duras dont l'oeuvre est entrées cette année dans la collection prestigieuse de la Pléïade, chez Gallimard. Je pense à Loulou de la Falaise, l'égérie d'YSL, disparue cette année à la suite de son mentor. Je pense à celle qui lutte en silence pour son peuple, en Birmanie, depuis 20 ans, Aung, San, Suu, Kyi, inoxydable, incassable, fidèle, jusqu'au bout, à la mémoire de son père, assassiné par la gente militaire. Je pense... non je ne pense plus, je regarde celles qui vont venir sur cette scène et que vous allez pouvoir applaudir.
 

 

Pour remettre le Bel Ami de la biographie 2012, je vous demande d'accueillir celui qu'on ne présente plus tant les saillies de son esprit sont connues de tous les fidèles des guignols. Il sera accompagnée par Diane Ducret, l'auteure fêtée sur toutes les ondes pour son dernier ouvrage, second tome de "Femmes de dictateurs", paru chez Perrin.

Le PRIX BEL AMI DE LA BIOGRAPHIE  2012 est attribué à l'AUTOBIOGRAPHIE de MARILYN MONROE, republiée par les éditions ROBERT LAFFONT, et remis à madame NICOLE LATTES.

 

marilyn.jpg

 

Pour remettre le Bel Ami du roman 2012, je vous demande d'accueillir la délicieuse Virginie de Clausade que l'on retrouve le samedi soir, sur TF1, dans "The Voice" et qui publie aussi chez Flammarion. Elles est accompagnée de Tristane Banon qui nous fait la gentillesse de remplacer un certain Nicolas Bedos qui nous fait défaut ce soir!

Le PRIX BEL AMI 2012 DU ROMAN est attribué à EMILIE DE TURCKHEIM pour HELOÏSE EST CHAUVE paru chez HELOÏSE D'ORMESSON.

 

heloise.jpg

Pour remettre le Bel Ami du scénario de film, j'appelle madame Josée Dayan qui a dirigé - le mot est-il bien choisi? - Gérard Depardieu, entre autre, dans "Le Comte de Monte-Cristo", Jeanne Moreau, dans "Cet amour-là", un film magnifique sur Marguerite Duras, ou dans une version très vive des "Parents terribles" de Jean Cocteau. Et bien d'autres encore. sa plus grande peine étant de ne plus pouvoir tourner avec Guillaume Depardieu qui était un de nos plus merveilleux jeunes acteurs. Elle sera accompagnée d'Isabelle Alexis qui s'amuse en affublant ses nombreux romans irrésistibles, de titres tels que "Je n'irai pas chez le psy pour ce con" ou "Brèves de Filles".

Le PRIX BEL AMI 2012 DU SCENARIO DE FILM est attribué à VIRGINIE DESPENTES pour son oeuvre littéraire et scénaristique, BYE, BYE, BLONDIE.

 

bblondie.jpg

Les flash crépitent, les trophées de cristal DAUM sont offerts aux lauréates, les cadeaux LANCEL envahissent le champ de leurs grands sacs rouges, la directrice de l'Hôtel Bel Ami, Laurence Guinebretière, offre cinq nuits dans ses plus belles suites à chacune des auteures fêtées.

Quand tous se sont exprimés, Elisabeth Reynaud poursuit au micro:
Un mot sur nos trois lauréates - qui auraient pu être des lauréats comme certaines années - Il faut entendre ce qu'elles nous disent. Ceux qui ont lu Virginie Despentes savent qu'elle se dresse contre la pesanteur sociale; l'obligation imposée du couple traditionnel, qui bat de l'aile depuis longtemps, sauf exception. Le devoir du rendement qui défigure notre vie. Un candidat de la Campagne présidentielle parle de subversion et de révolution. mais elles sont là toutes deux dans l'oeuvre de Virginie Despentes.Elle écrit l'éclatement du carcan qui nous oppresse et empêche notre respiration.
Marilyn en est morte. On entend dans son autobiographie, son affolement devant une société qui la rejette et ne songe qu'à exploiter ses charmes, ce corps qui affole le monde entier. On perçoit son obsession de l'abandon. Ses complexes d'autodidacte. Sa quête forcenée de culture et d'amour. Et pourtant combien lui fallut-il de talent pour enjôler la planète une fois piégée dans la jungle d'Hollywood !!
Quant à Emilie de Turckheim, c'est une alouette! Vous savez cet oiseau incroyable qui monte aux nues pour chanter sa chanson hors de toutes contraintes. Lisez comme elle est libre, folle et malicieuse lorsqu'elle raconte les amours d'une Lolita de treize ans qui décide d'aimer un homme de quarante ans son aîné. Une histoire qui nous entraîne loin des vies cadrées, rétrécies, avec une joyeuse insolence.

VOILA, VIRGINIE, MARILYN, EMILIE, TROIS FIGURES DE LIBERTE QUI ONT AMPLEMENT MERITE LEUR TROPHEE DE CRISTAL!!! CHAMPAGNE!!!

Publié dans prixbelami

Commenter cet article