Première sélection 2008

Publié le par Prix BEL AMI

PREMIERE SELECTION PRIX BEL AMI 2008 :

 

Nous avons le plaisir, la joie et la fierté de vous annoncer la liste des livres que nous avons retenus, en première sélection. Ce fut après de chaleureux débats où l’unanimité s’est faite sans peine.

Il faut dire que les salons de l’hôtel BEL AMI, rue Saint Benoît, nous accueillent avec tant de gentillesse que nous aurions mauvaise grâce à ne pas être consciencieuses.

Comme chaque livre compte, -et n’est pas là par hasard-, vous trouverez un petit mot sur chacun. Ouvrages parus en 2007.

 

Voici donc, par ordre alphabétique des auteurs, les titres retenus :

 

« Contes de l’asphalte » Anne Calife (Albin Michel)

Lorsque Pierrette se retrouve à la rue, elle n’a en poche que le fragment d’une assiette brisée sur lequel sont dessinés les personnages des contes de Perrault. Ils vont l’accompagner dans sa descente aux enfers.                   I.V.D.

 

« La Mort du papillon » Pietro Citati (L’Arpenteur)

Zelda et Scott Fitzgerald, dans la tourmente de leur amour passion, blessés, submergés, par l’alcool, la folie et la mort. Dans le portrait de Scott, le visage déchiré de Zelda.                                        E. R.


« BABYji » Abha Dawesar (Héloïse d’Ormesson)

Une adolescente indienne séduit tout son entourage. Depuis la bonne jusqu’au père de son copain d’école. Une peinture drôle et terriblement vivante d’une Lolita dans l’Inde d’aujourd’hui. Sera adapté au cinéma.               C.R.

 

« La Passion selon Juette » Clara Dupont-Monod (Grasset)

Mariée de force à 13 ans, Juette haïra tous les hommes sauf un –un moine- et exercera son amour de femme, dans la mystique qui fleurissait au Moyen Age.             E.R.

 

« Rideau de verre » Claire Fercak (Verticales)

Une incursion douloureuse et brillante dans l’univers fragmenté de l’enfance violentée. Qui ouvre sur la folie. Une écriture audacieuse et troublante.                                    E.R.

 

« Douleur de peau » Aysseline de Lardemelle (Presses de la Renaissance)

Une jeune française de bonne famille vit un amour passionné avec un jeune sénégalais musulman et romantique. Choc des cultures, mort au bout du chemin. Romeo et Juliette nous tirent encore des larmes.                          E.R.


« DRIEU » Victoria Ocampo (Constance de Bartillat)

Elle était belle et argentine. Elle aimait la littérature et les hommes qui la font. Elle créa la plus brillante revue littéraire d’Amérique latine et croisa Drieu La Rochelle. Entre eux, l’attraction sensuelle de deux rebelles fascinés par l’écriture et les affres de l’Histoire.                  S.des H.

 

« La Vie d’Irène Némirovsky » Philipponnat, Lienhardt (Grasset)

Grand écrivain français, Irène Némirovsky, malgré son éclatante réussite, disparaît dans les « Nuit et Brouillard » des camps de concentration. On la retrouve aujourd’hui à travers son œuvre et dans cette description implacable de la France du Maréchal.                         C.R.


« J'ai tant rêvé de toi »
Olivier et Patrick Poivre d'Arvor (Albin Michel)
"Mon existence durant, je m'en souviendrai, de ce voyage vers lui" dit-elle en parlant de ce père qui l'a plus aimée que tout, sans jamais l'atteindre. Ecriture à deux voix pour cet amour monstre.                                     E.R.
 

« La Science des adieux » Elisabetta Rasy (Seuil)

Pour que survive l’œuvre de son mari, immense poète disparu dans l’enfer d’un goulag sibérien, Nadejda Mandelstam, a appris l’œuvre entière par cœur, devenant, par amour, un livre vivant. Un destin bouleversant.                             C.R.

 

« Vingt-quatre heures d’une femme sensible » Constance de Salm (Phébus)

Les affres d’une femme amoureuse, au XIXe siècle, prise aux rêts d’une dévorante jalousie. Quarante-quatre lettres brûlantes pour dire la passion, le doute et la rage d’aimer.                                     E.R.

 

« Elle s’appelait Sarah » Tatiana de Rosnay (Héloïse d’Ormesson)

Enquête infatigable d’une jeune américaine sur l’inconcevable : la rafle des enfants juifs du Vél d’Hiv en juillet 42. Jusqu’au point où son destin se noue à celui des ombres disparues.                   E.R.

 

« Marie, l’ange rebelle » Gonzague Saint Bris (Belfond)

Celle qui écrira sous le nom de Daniel Stern des ouvrages libres et progressistes, la comtesse Marie d’Agoult, a d’abord vécu une folle passion avec le grand pianiste et compositeur Franz Liszt, à Venise, en Suisse, à Paris où elle tiendra un salon littéraire. Elle eut de lui trois enfants, dont Cosima, qui épousera Richard Wagner.                                       E.R.


 

« Une éducation algérienne » Wassyla Tamzali (Témoins, Gallimard)

Le récit bouleversant d’une vie entamée dans la douceur d’une grande ferme coloniale. Puis en 1957, assassinat du père, nationalisation des biens, décolonisation tragique et douloureuse. Wassyla a vu sonner le glas de ses espérances avec le terrorisme islamique. Mais elle se bat.                                                         E.R.


« La Voie humide » Coralie Trinh Thi (Au Diable
Vauvert
)

L’autobiographie d’une pornostar qui commence par un des plus beaux passages des textes de sainte Thérèse d’Avila sur le plaisir, comme expression absolue de l’amour qui transcende l’être tout entier.             E.R.


« Une vie » Simone Veil (Stock)

Une des grandes figures féminines de notre temps. De la déportation dans les camps, à la lutte politique d’aujourd’hui.


PREMIERE SELECTION PRIX BEL AMI JEUNESSE 2008 :

Princesses Maudites, tome 1 : « l’héritage de Maëlzelgast », par Michel Laporte (Hachette 2007)

Hésitation, tome 3, de Stephenie Meyer (Hachette 2007)

L’Elue du Harem, tome 2 : « La petite reine de Byzance » J. Esther Singer (Plon 2007)

Tara Duncan, tome 5 : « Le Continent Interdit » Sophie Audouin Mamikonian (Flammarion 2007)

La Malédiction d’Old Haven, Fabrice Colin (Albin Michel 2007)

L’Autre, le maître des tempêtes, Pierre Bottéro (Rageot, 2007)

Les Colombes du roi soleil, tome 6, « Eleonore et l’alchimiste », Anne-Marie Desplat (Flammarion 2007)

L’Ange de Mai, Julie Hearn, (Hachette 2007)

Elyon, tome 2, « Par delà la vallée des épines » : Patrick Carman (Bayard jeunesse 2007)

Le Grimoire au Rubis Cycle II, tome 2, « les compagnons de la nuit » : Béatrice Bottet (Casterman 2007)

Publié dans prixbelami

Commenter cet article