Nouvelle brève novembre 2007

Publié le par Prix BEL AMI

A l'occasion du huitième centenaire de la naissance d'Elisabeth de Hongrie (17 novembre 1207 - 2007), qui est célébré dans tous les lieux de France et d'Allemagne qui lui sont consacrés, retrouvons la  biographie qu' Elisabeth Reynaud a consacré à cette héroïne passionnée et fascinante, aux Presses de la Renaissance.

Dans l'Allemagne du XIIIe siècle, Elisabeth, fille du roi de Hongrie, est fiancée à Louis, duc de Thuringe et cousin de l'Empereur Frédéric II de Hohenstaufen. Elle a quatre ans, lui onze. Au premier regard, ils s'aiment d'un amour fou.
A vingt ans Elisabeth a déjà trois enfants de Louis.
Cette année 1227, le pape Grégoire IX appelle à la sixième croisade. Louis, fidèle vassal de l'Empereur part pour la Terre Sainte où il meurt de la peste. En butte à la haine de ses beaux frères qui lui reprochent de dilapider leur fortune pour les pauvres, Elisabeth est chassée du château de la Wartburg. Château où Luther sera plus tard enfermé au moment de la Réforme.
Fascinée par la figure de François d'Assise, Elisabeth se jette alors à corps perdu dans la lutte contre la pauvreté, la famine et les épidémies, y engloutissant sa fortune. Grégoire IX, séduit par cette princesse hors normes, lui attribue comme directeur spirituel, Conrad de Marburg qui s'avère intransigeant et cruel. Elisabeth, indomptable et fière, avance dès lors sur son chemin de souffrance jusqu'à sa mort, lumineuse, à vingt-quatre ans.
Elle est l'inspiratrice de nombreux artistes, dont Richard Wagner qui en fit l'héroïne de son Tannhaüser.

Elisabeth Reynaud a aussi publié parmi ses ouvrages, Thérèse d'Avila ou le divin plaisir chez Fayard et Jean de la Croix, chez Grasset.




Publié dans prixbelami

Commenter cet article